Carte Le projet Arc-En-Ciel a débuté dès 2008 avec pour objectif l'étude de la mise en place d’un réseau de bandes enherbées sur une puis plusieurs fermes. Il découle d'une volonté de mieux connaître la flore et la faune de ces infrastructures mais aussi la dynamique des interactions qui s'y passent au cours du temps. Cette synthèse en ligne vise à présenter le fruit de ces recherches de manière pédagogique et accessible. Dans cette synthèse, seules les données de l'exploitation Arc-En-Ciel pour l'année 2010 seront explicitées et interprétées. L'orientation du projet pour l'année 2010 découle d'un travail de réflexion et d'une prise de recul par rapport aux études réalisées les années précédentes. En analysant les résultats des différents relevés déjà réalisés, les membres du projet ont choisi d'aller plus loin dans la démarche d'évaluation de la biodiversité sur leurs parcelles, notamment sur:
  • La diversité des parcelles d'études : Le projet 2010 s'étend sur 3 exploitations marnaises situées en Champagne Crayeuse (cf. carte) totalisant 11 zones d'études (9 bandes enherbées et 2 bordures de haie). Les zones environnantes sont donc variées : culture, ripisylve, haie, camp militaire.
  • L'analyse botanique : Les différents espèces observées sur le terrain font partie de groupements végétaux représentatifs de la région, du milieu environnant et du mode de gestion. La caractérisation de ces groupements est donc un bon outil pour représenter l'apport en biodiversité apporté par les Infrastructures AgroEcologiques (IAE).
  • La prise en compte des auxiliaires de culture : Spécifiquement, l'évolution quantitative et qualitative des populations de carabes.

La plupart des relevés s'inscrivaient dans la continuité du protocole des études déjà commencées en 2008 puis 2009. Ainsi, les données floristiques et faunistiques ont pu fournir une mesure de l'évolution des populations sur une échelle pluriannuelle et permis de lier un mode de gestion avec une population particulière. De la même manière, la diversité des données relevées a permis de mettre en évidence des relations entre populations végétales et populations entomologiques. Protocoles des relevés fleche Relevés entomologiques Les relevés entomologiques ont été realisés via deux méthodes principales : le piégeage et l'observation.

Type Quantité Fréquence de relevé Cible(s)
Piégeage Barber Barber triple 4 2 relevés / mois Insectes rampants : carabes, autres insectes (orthoptères, coléoptères,...)
Barber directionnel 2
Nichoir hyménoptère 14 1 relevé / mois Hyménoptères
Piège en croix 5 2 semaines / mois Insectes volants : auxiliaires (staphylins, syrphes), ravageurs (charançons, pucerons)
Tente malaise 5 Insectes volants
Observation Protocole Rhopalocères 1 relevé / mois Rhopalocères
Protocole Bourdons 1 relevé / mois Bourdons
Les protocoles ont été établis avec les partenaires du projet, chacun apportant l'expertise de son domaine de spécialisation, dans la conception des outils ou la mise en place des relevés. En plus des informations de comptage, les conditions de relevé ont été notées, de manière à intégrer les facteurs climatiques dans l'interprétation et des photos ont été prises pour complémenter les observations de terrain (groupements végétaux, espèces remarquables). fleche Relevés botaniques
Coefficient Etat de floraison
0 Absence de fleurs
1 Présence de quelques individus en fleur
2 Présence de groupes d'individus en fleur
3 Moyennement fleuri
4 Très fleuri
5 >75% de recouvrement
  • Suivi phénologique des différents éléments de la zone d'étude : A chaque relevé des différents pièges, l'état de la végétation des bandes et des cultures a été noté. La hauteur du couvert a été mesurée ainsi que l'état phénologique de la végétation. Le taux de floraison a été évaluée évalué selon un coefficient défini dans le tableau suivant (de « absence de fleur » à « floraison > 75% de recouvrement »).



  • Un inventaire botanique qualitatif, le plus complet possible, a été réalisé une fois par mois, d'avril à septembre, dans chacune des bandes enherbées, sur l'ensemble de leur longueur ainsi que dans le chemin témoin. L'inventaire botanique de la bordure du Camp a été réalisé uniquement au mois de mars, avril et mai, ayant été broyé par la suite. Cependant, le milieu étant relativement stable d'une année à l'autre, les données des inventaires botaniques réalisés en 2008 et 2009 ont été utilisées. Le relevé botanique consiste en un passage aller-retour aléatoire le long de la zone inventoriée, avec identification des espèces à l'aide des Flores de Rohtmaler et de Lambinon. L'état phénologique des espèces a également été noté ainsi que les espèces représentées majoritairement.

  • Coefficient Echelle de Braun Blanquet
    + Présence de quelques individus
    1 Recouvrement < 5%
    2 Recouvrement 5-25%
    3 Recouvrement 25-50%
    4 Recouvrement 50-75%
    5 Recouvrement > 75%
  • Suivi de quadrats permanents (étude phytosociologique) : Un inventaire quantitatif est réalisé sur la plus ancienne des bandes en végétation spontanée (Favruche) depuis cette année. Quatre quadrats permanents (1x1m) ont été matérialisés. Leur position a été choisie de manière à refléter au mieux la végétation de la bande. Cependant la grande variabilité de la flore (en espèce et en abondance) le long de la bande ne permet pas aux quadrats de refléter réellement le cortège floristique de cette bande. Ils serviront essentiellement à mesurer l'évolution de la végétation au cours des année, en particulier celle des graminées. Les résultats seront pertinents sur un pas de temps pluri-annuel. Deux quadrats ont été disposés sur des zones où le sol a été particulièrement retourné par des micromammifères, afin de mettre en évidence l'intérêt du travail du sol pour la germination de certaines espèces. Les relevés sont effectués une fois par mois par deux observateurs afin d'obtenir des résultats comparables d'une année à l'autre, la méthode étant relativement subjective. Sur chaque quadrat ont été noté le taux de recouvrement et la hauteur de la végétation, les espèces végétales identifiées et leur coefficient d'abondance-dominance selon l'échelle de Braun-Blanquet .


fleche Zone d'étude et résultats
Afficher la carte en plein-écran

Accès direct aux résultats des bandes : Voie des Anes, Favruche, La Coinche, Malinet, Nerbuterre, Champ Cochelet


fleche La suite du projet
Ces résultats et leur interprétation ont permis de mettre en évidence des tendances d'évolution des populations végétales, des dominances de certaines espèces d'insectes et une dynamique globale des bandes par rapport à leur distance des zones sources. L'ensemble des bandes de la ferme Arc-En-Ciel ont été maintenues en développement spontané au cours des années qui suivirent ces résultats. En 2016, une mare a été creusée sur la bande de la Voie des Ânes. Dès l'année suivante, des populations de crapaud calamite (Epidalea calamita)ont été observées dans la mare, preuve d'une migration depuis la zone source de cette espèce pionnière.

Aujourd'hui, la perspective d'actualiser ces données représente donc une opportunité d'approfondir les références relatives à l'évolution des bandes enherbées sur le long terme. Elle conforterait également la valeur des résultats déjà acquis. Ainsi, la meilleure compréhension de ces milieux dans le territoire champenois permettrait d'élargir le champ des services qu'ils offrent à la nature et au paysan.